Get Adobe Flash player

Ail

L’ail est antibiotique, anti-inflammatoire à condition qu’il soit consommé cru. La prise de l’ail en élixir offre tous les avantages de l’ail en évitant les désagréments éventuels digestifs : l’haleine d’ail ; puisque le produit est assimilé directement dans le tube digestif.

 

L’ail est un tonique général très nutritif et anti-anémique. Il est une des meilleurs sources de sélénium antioxydant et de germanium : il fait donc partie des aliments prévenant le cancer.

 

L’ail abaisse la pression sanguine trop élevée, liquéfie et nettoie le sang.

 

Il a été prouvé scientifiquement que l’ail diminue le cholestérol total, les triglycérides, les lipoprotéines de faibles densités (LDL ou mauvais cholestérol) et augmente les lipoprotéines de hautes densités (HDL ou bon cholestérol). Il agit donc de ce fait sur l’artériosclérose.

 

L’ail a des vertus spectaculaires : il est un excellent vermifuge, il diminue les symptômes de l’herpès et combat les maladies à champignons car il est fongicide et désinfectant.

 

Il lutte aussi contre le staphylocoque, les virus, les bactéries…

 

Il supporte extraordinairement le système immunitaire et assainit le système respiratoire.

 

Il nourrit le système nerveux avec ses vitamines et oligo-éléments.

 

Il désinfecte les voies digestives et augmente les sécrétions biliaires. Il est utile en cas de spasmes d’estomac, d’anorexie, de diverticules…

 

Les reins et la vessie sont stimulés et nettoyés : il agit positivement sur la cystite et la rétention urinaire. Il prévient la formation des dépôts calcaires aux reins et les aide à se dissoudre et à disparaître.

 

Quant au système glandulaire, il est tonifié en entier : toutes les glandes en profitent, surtout la thyroïde.

 

En cas de basse pression (ou hypotension) adjoindre la cayenne à l’ail pour que les toxines mises en mouvement par l’ail soient évacuées et ne créent pas de malaise désagréable.

Nombre de visites
Diaporama